L'Arthrogrypose

Pour un meilleur suivi de nos parcours...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Adhérences et Prothèse de genou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gizmo



Nombre de messages : 2
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Adhérences et Prothèse de genou.   Mar 5 Déc à 19:43

SOS d’un terrien en détresse !

Chers amis bonjour !
Arthrogrypose de naissance, âgé de 43 ans, surtout touché au niveau des membres inférieurs, j’ai été opéré à une vingtaine de reprises.
Vivant de façon normale malgré tout, j’ai eu une double fracture du fémur, qui nécessita le placement d’une plaque DSC dans le fémur, pendant un an.
Hélas, l’os fémoral s’est ressoudé de travers, ce qui provoqué un léger flexum du genou lors de la marche, mais suffisant pour que le poids de mon corps soit supporté par l’avant du pied, et non par le talon ; d’ou, déhanchement, hyper sollicitation du gros orteil, du tendon d’Achille et du mollet (tendinites) ; fortes fatigues lors de la marche.
En plus j’avais du jeu dans le tiroir antéro-postérieur du genou, qui me faisait parfois passer au travers, car mes ligaments croisés étaient distendus.
Le Chirurgien rencontré, m’a proposé de me placer une prothèse totale de genou, de type « Maxime Contrainte ».
Mon genou ne fléchissant depuis mon enfance qu’à 80°, le chirurgien m’a affirmé qu’en plaçant cette prothèse totale, cela permettra de supprimer le flexum de mon genou, et de par là-même, le poids de mon corps serait à nouveau supporté par le talon.
Il m’affirma également que je serais capable de plier mon genou au minimum à 90°, soit plus que je n’aie jamais pu le faire depuis ma naissance.
Après mure réflexion, je pris cette lourde décision, d’accepter cette opération, même si au niveau du genou opéré, je n’avais ni arthrose, ni douleurs, mais bien un problème quotidien de mobilité, usant progressivement d’autres parties de mon corps.

Une prothèse de type « Maxime Contrainte » fabriquée par la firme « Biomet », me fut donc placée.
Hélas, même si grâce à la prothèse totale de genou, le poids de mon corps était à nouveau supporté par le talon, mon genou lui, ne fléchit plus qu’à 40° !
D’après le chirurgien, en cours d’opération après placement de la prothèse, avec rotule luxée, ma prothèse de genou fléchissait à 130°.
Après re-placement de ma rotule, ma prothèse de genou fléchissait à 90°.
En, chambre, sans forcer vu les douleurs, mon genou ne fléchissait plus qu’à 40°.

Ce qui est arrivé, c’est que m’ayant placé un bloc crural dans l’aine, afin d’anesthésier le genou 2 à 3 jours, ce même bloc s’est déconnecté le jour même de l’opération, en relevant le dossier électrique de mon lit.
Conclusion, les anti-douleurs me furent administrés par perfusion.
Je dois vous préciser que suite au placement de la prothèse de genou droit, j’ai immédiatement commencé à avoir des douleurs terribles dans le haut du fessier droit (pire qu’un nerf sciatique), dès que j’essayais de fléchir le genou.
Et comme l’hôpital ou j’étais à comme principe de ne jamais forcer, lorsqu’un patient souffre, pendant 15 jours, sur le kinetech, jamais on n’a forcé la flexion. La flexion active de la prothèse de genou, n’était donc que de 40° maximum.

Ce n’est qu’en arrivant au Centre de réadaptation renommé en Belgique, que les kinés se sont mis à forcer la flexion
Pour ma chance, une certain kiné attitré s’est immédiatement mis à l’œuvre, afin de faire en sorte, que je puisse re-gagner une flexion suffisant du genou. Et par la suite, vous le lirez, ce kiné ne ménage pas sa peine, afin de comprendre la raison de ce déficit de flexion, et trouver une solution.
Malgré plusieurs mois de kiné hyper intensive dans ce Centre hautement renommé en Belgique, la flexion active de ma prothèse de genou est resté bloquée à 50°, soit 10° de gagnés post-op.
Mais d’après le centre, après 15 jours d‘hôpital, sans forcer la flexion, c’était trop tard, les adhérences s’étaient déjà fixées, favorisées par les multiples saignement opératoires, à l’intérieur de ma jambe.

Pour info, je suis parfaitement capable d’étendre ma jambe, et aucune adhérence possible ne gène ce mouvement. Par contre en flexion, là tout se bloque à 50°.
Mon kiné se demande même, si un blocage d’adhérences en forme de « Chevron », pourraient être la cause de ce net déficit de flexion de ma prothèse totale de genou, permettant l’extension mais pas la flexion…. ?
Le chirurgien lui, me parla de genou fibrosé, puis de rétraction tendineuse, vu mes douleurs post-op.

- Mon kiné a mesuré, sur base de RX pré et post op, la longueur de ma jambe, afin de comparer les clichés.
Malheureusement il se confirme que la longueur tibias-genou-fémur est la même qu’avant le placement de ma prothèse totale de genou !

- Un scanner à été réalisé, mais sans résultats utiles, car le titane crée des Artéfacts sur les clichés.

- Les RX réalisés confirment que la prothèse est parfaitement placée, et la rotule que ma rotule, est parfaitement positionnée.

- Le délégué de la firme "Biomet", fabricant ma prothèse à été rencontré par mon kiné et moi-même, munit de la même prothèse que la mienne.
Il ne semble pas y avoir de problème de placement de la prothèse, même si, sous RX et Scanner, la partie en Polyéthylène est invisible, on ne voit que la partie en Titane.
Le délégué, lui, pense qu’il doit y avoir des adhérences au niveau de la semelle de mon quadriceps, partie inactive depuis toujours ; si vous voulez, mon quadriceps actif ne commence qu’à mi-cuisse supérieure, l’autre partie est fait d’une couche tendineuse.

- Mon kiné et un spécialiste de laboratoire, m’ont refait une échographie du fémur, et il semble qu’il y ait 2 couches sous cutanées, à l’endroit de la grande cicatrice, faite lors du placement de la prothèse, et du rallongement du tendon du quadriceps étant enfant. La première couche rencontrée semble mobile en flexion, et la seconde semble parfaitement fixe.
La rotule elle, est bien positionnée et mobile.

- On à fait un Arthroscan, avec injection de produit de contraste dans la capsule articulaire, de la prothèse de genou, afin de voir s’il n’y a pas d’adhérences pouvant bloquer l’articulation.
Le résultat fut que le produit injecté, ne se répandait pas à l’arrière du genou ; sa totalité restant dans la capsule articulaire du genou. Ce qui signifiait que je devais avoir plein d’adhérences entourant l’articulation du genou.

- Pensant que c’était les adhérences, enveloppant la capsule articulaire du genou, qui seraient la cause du net déficit de flexion, avril 2006, je me suis fait opéré par arthroscopie, afin de procéder au débridement de la capsule articulaire.
Malheureusement rien n’y fit !
La capsule articulaire était bien remplie d’adhérences, comme prévu, ressemblant paraît-il à une bogue de marron, mais après nettoyage, je n’ai pas gagné un seul degré de flexion du genou !
J’ai recommencé immédiatement de la kiné commando au centre, en tentant de faire sauter les adhérences par un travail ciblé, mais sans aucun résultat.

La seule possibilité expliquant la raison de ce déficit de flexion du genou, étant passée de 80° avant le placement de la prothèse de genou, à 50° actuelle, serait la suivante :
Lors du placement de ma prothèse totale de genou, ayant attaqué un terrain déjà blessé dans mon enfance lors du rallonger le tendon du quadriceps, une nouvelle agression à été faite avec de multiples saignements. Saignements ayant créé des adhérences hyper actives, étant allées coller le tendon quadricipital à l’os fémoral.
Conclusion, sur toute sa longueur, le tendon quadricipital collerait sur l’os, et empêcherai toute flexion maximale, peut-être favorisée par cette couche tendineuse appelée « semelle ».

Les 2 solution chirurgicales restantes proposées sont :
1. Aller décoller le tendon quadricipital callé à l’os sur toute sa longueur, et immédiatement travailler la flexion du genou sur Kinetech, avant que toute adhérence ne se réattachent au tendon.
2. Procéder à l’Opération de JUDET, consistant à la libération de l’appareil extenseur, selon Judet, pour raideur sévère du genou en extension. Intervention lourde !

Ce qui m’invalide, dans ce cas précis, c’est que lorsque je trébuche ou je glisse, tant en avant qu’en arrière, cela entraîne immédiatement ma chute par terre, incapable de me rattraper (les réflexes mentaux sont présente, mais le physique ne suite pas !).
Je suis devenu incapable de me relever seul.
Me relever d’une position assise sur une chaise, se fait à l’aide de mes bras, qui doivent me tracter.
Me relever d’un canapé, sans accoudoirs, se fait, en me trémoussant des hanches, afin de me positionner face au canapé, compensant la non-flexion des genoux
Ne sachant presque plus fléchir ma prothèse de genou droit, ma hanche commence à en souffrir, car elle doit tout le temps compenser le déficit de flexion du genou ; il ne faudrait pas que j’en arrive plus tard, à devoir porter une prothèse de hanche !
Pour info, mon autre genou sans prothèse, ne fléchit qu’à 70° depuis mon enfance, donc mon genou prothèsé était mon meilleur genou avant placement de cette prothèse, qui est passé de 80° de flexion active, à 50°. (donc catastrophique pour moi !)

Vous voyez, malgré mes très nombreuses interventions chirurgicales subies, mon déficit de flexion de cette prothèse totale de genou, est primordial à résoudre ; ma mobilité présente et future en dépendent totalement.
Idea Si quelqu’un voulait bien prendre le temps de lire mon message, de l’analyser, voir de me recommander certaines personnes compétentes connaissant un problème de ce type, (idem en ce qui concerne le phénomène des adhérences créées par l’organisme humain), je vous en serais très reconnaissant.
J’attends avec impatience votre analyse éclairée, car très prochainement je me ferai à nouveau opérer du genou.

Bien à vous.-
Diego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la fleu jaune



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: coucou   Mer 11 Avr à 22:02

coucou je me presente

je m appel severine j ai 20ans le

21mai 1987

je suis nee de l arthrogypose

je suis dans 1 fauteuil roulant

j aimerai vous connaitre

a bientot j espere
severine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sutera patricia



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Adhérences et Prothèse de genou.   Dim 24 Juin à 21:20

la fleu jaune a écrit:
coucou je me presente

je m appel severine j ai 20ans le

21mai 1987

je suis nee de l arthrogypose

je suis dans 1 fauteuil roulant

j aimerai vous connaitre

a bientot j espere
severine
[i]




séverine,
tu dit que tu es née avec l'arthrogripose et que tu es dans un fauteuil.Mais depuis que tu es née il ni a pas eu d'amélioration du tout,je t'explique j'ai un petit garçon qui a l'arthogripose,cest pour cela que je me renseigne.
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adhérences et Prothèse de genou.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adhérences et Prothèse de genou.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le genou
» la vierge a genou
» Tulle - Ussel - Coup de genou dans les parties intimes d'un policier à Ussel : il écope d'une contrainte pénale.
» LE SYNDROME DE L’ESSUIE GLACE OU DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE
» STEPPER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Arthrogrypose :: Parcours médicaux-
Sauter vers: